Par définition, tous les états des lieux sont descriptifs mais ce terme est généralement utilisé pour désigner les états lieux autres que locatifs ou avant travaux.

 Il s’agit d’un constat, à une certaine date, décrivant l’état d’un bien, dans un but bien défini.

Un constat d’état d’avancement des travaux ou un constat de malfaçons sont des exemples d’état des lieux descriptifs (voir Expertises techniques ).

 Un constat de dégâts ou relatif à la salubrité d’un bien est parfois demandé.

Il arrive également qu’un état des lieux soit demandé pour un bien qui continue à être occupé par le propriétaire vendeur jusqu’à la signature de l’acte.

 La description sera toujours adaptée au but du constat, en particulier en ce qui concerne le niveau de détail.

 Comme pour tous les états des lieux, les photographies sont fort utiles mais ne peuvent pas remplacer complètement la description qui permet de donner une vue d’ensemble (description générale), une structure au constat, une image d’éléments peu visibles (fendilles) et une appréciation des dimensions (longueur et ouverture des fissures).

 La description, plus détaillée sur les points importants, et la documentation photographique qui donne une image d’ensemble se complètent très bien.